Comédie-Française

TARTUFFE

THÉÂTRE
durée : 2 h 20

Avec les comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l’Académie de la Comédie-Française


En quête de perfection chrétienne, le riche Orgon a recueilli chez lui le dévot Tartuffe pour qu'il guide toute la maisonnée. Mais incapable de résister lui-même aux tentations, Tartuffe tombe amoureux de l'épouse d’Orgon. Surpris au moment il en faisait l’aveu à la belle Elmire, il ne s’en sort qu'au prix d’une plongée dans l’hypocrisie, qui conduit la famille au bord de l’explosion...

Opéra national de Paris

CENDRILLON

OPÉRA
durée : 2 h 40 (dont un entract de 30 min)

Musique : Jules Massenet. | Livret : Henri Cain
, d’après Charles Perrault. | Direction musicale : Carlo Rizzi
. | Mise en scène : Mariame Clément
. | Décors et costumes : Julia Hansen. | 
Lumières : Ulrik Gad
. | Cheffe des Chœurs : Ching-Lien Wu. | Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris. | Présenté par Alain Duault.


Enchanter son époque. Telle pourrait avoir été la volonté de Jules Massenet en mettant en musique le récit de Charles Perrault. Avec Cendrillon, le compositeur livre une œuvre parmi ses plus séduisantes, qui diffère des autres adaptations lyriques du conte. La malicieuse Lucette et les femmes qui l’entourent dictent à l'œuvre sa tonalité, dont les nombreuses nuances valident les mots de Claude Debussy qui voyait en Massenet « l’historien musical de l’âme féminine ». En conférant à la fée le timbre irréel de colorature, en travestissant le rôle du prince chanté par une soprano, le compositeur nous offre un festival vocal porté par une orchestration panachée, oscillant entre finesse mozartienne, citations stylistiques baroques et grandes inflexions romantiques. Pour l’entrée au répertoire de l’Opéra de Paris de Cendrillon, Mariame Clément joue avec la féerie du mythe et réfléchit à la nature profonde des personnages, tout en les affranchissant de leurs étroits costumes et souliers.

Royal Opera House

LA TRAVIATA

OPÉRA
durée : 3 h 20 (incluant deux entractes)


Dans la prestigieuse société de Paris, Alfredo tombe amoureux de Violetta, une courtisane. Mais sous la surface de cette histoire d’amour se trouve un courant plus sombre qui mènera à une fin tragique. On y entend, entre autres mélodies, la célèbre « Brindisi » ainsi que l’exubérante « Sempre libera », qui expriment toutes deux le lyrisme de l’opéra italien et séduisent immédiatement. La production de Richard Eyre pour le Royal Opera fait ressortir toutes les couleurs émotionnelles, de la découverte insouciante de l’amour à la conclusion inévitable, en passant par une confrontation douloureuse.

Tarifs

25$ > Admission générale
15$ > 25 ans et moins
Taxes incluses. L'Abonne-Clap ne peut pas être utilisée pour la programmation alternative.